Test d’évaluation d’un déficit cognitif

Fiches pratiques

Bulle grise

Les troubles cognitifs désignent beaucoup d’étiologies (dépression, addictions, troubles psychiatriques) et en particulier les démences, dont la maladie d’Alzheimer.

 

Dans les Pays de la Loire, en 2014, 88 500 personnes étaient en affection longue durée pour maladie d’Alzheimer et autres démences. Chaque année, près de 4 000 nouveaux patients sont admis en ALD pour ces pathologies dans la région(1).

 

Dans les Pays de la Loire, 2 413 tests d’évaluation du déficit cognitif ont été cotés par 632 médecins généralistes en 2017(1).

COTATION

Code : ALQP006
Tarif : 69,12 €

 

• La facturation comprend le diagnostic initial ou l’examen annuel de contrôle le cas échéant.
• Lors d’un premier test, il est possible d’y associer un test d’évaluation de la dépression.

 

Pour le calcul des cotations en quelques clics, rendez-vous ici.

INDICATIONS

Une démarche diagnostique peut être proposée, notamment en cas de troubles de la mémoire, aux patients :

• se plaignant d’une modification récente de leur cognition ou de leur état psychique
• dont l’entourage remarque l’apparition ou l’aggravation de troubles cognitifs ou un changement psycho-comportemental non expliqué par une pathologie psychiatrique identifiée
• venant consulter ou étant hospitalisés pour un symptôme pouvant accompagner, révéler ou provoquer un déclin cognitif (chute, syndrome confusionnel, accident vasculaire cérébral, etc.)
• entrant ou en cours de séjour en structure d’hébergement

 

Le diagnostic précoce permet la mise en place d’une prise en charge médico-sociale et d’un accompagnement pour assurer une meilleure qualité de vie aux patients et aux aidants sur un temps plus prolongé. Cela permettrait également de limiter les situations de crise et pourrait retarder l’entrée en institution.

On doit retrouver dans le dossier médical du patient :

• la mention du test utilisé
• les résultats
• la conclusion

AIDE PRATIQUE

Réalisation de l’acte :

Les tests autorisant la cotation du test d’évaluation d’un déficit cognitif sont les suivants (2) :

  • évaluation par Alzheimer disease assessment scale [ADAS],
  • évaluation d’un syndrome frontal,
  • évaluation d’un trouble de la mémoire,
  • évaluation d’un trouble du langage.
  • évaluation d’une agnosie visuelle ou visuo-spatiale.

 

Les tests MMSE, de l’horloge et des 5 mots de Dubois sont les tests les plus utilisés mais n’ont pas de cotation spécifique. Il ne font pas partie de la liste des tests permettant l’utilisation du code ALQP006.

 

Focus sur les 15 mots de Rey :

  • d’un chronomètre,
  • d’une « histoire » correspondant aux listes de mots,
  • d’une fiche pour les 4 séries standardisées de 15 mots,
  • d’une grille de résultats,
  • des feuilles de cotation.

image de l'article

Liens vers les tests en français :

 

CONSEILS EN +

 

Un des diagnostics différentiels est la dépression. Elle peut être évaluée par le test d’Hamilton ou le MADRS (Cf. : la fiche à venir « Évaluation d’une dépression »).

RÉFÉRENCES ET SITES UTILES

(1) Données SNDS 2017, tous régimes (exploitation caisse d’Assurance Maladie de Loire-Atlantique)

(2) Site ameli.fr/accueil-de-la-ccam (rechercher «ALQP006»)

 

Ⓒ Copyright 2022 - Site réalisé par LATELIER