Prélèvement cervico-vaginal

Fiches pratiques

Bulle grise

Chaque année en France, 31 000 lésions précancéreuses du col de l’utérus sont identifiées, ainsi que 3 000 nouveaux cas de cancers. Il s’agit de l’un des seuls cancers dont le taux de survie à 5 ans se dégrade. Plus de 1 000 femmes en décèdent chaque année. Le taux de recours au frottis cervico-vaginal (PCV) est encore insuffisant (entre 50 % et 60 % des femmes de 25 à 65 ans en bénéficient)(1).

 

Près de 54 000 PCV ont été cotés par 2 021 médecins généralistes de la région des Pays de la Loire en 2017 (30 % des PCV de la région)(2).

COTATION

Code : JKHD001

Tarif : 12,46 €

 

Dans le cadre du dépistage organisé du cancer du col de l’utérus(3) (CCU), il est possible d’ajouter l’acte de prélèvement à une consultation G (chez les femmes de 25 à 65 ans).

 

Pour le calcul des cotations en quelques clics, rendez-vous ici.

INDICATIONS

Le frottis est recommandé tous les 3 ans, après 2 frottis normaux effectués à 1 an d’intervalle, pour les femmes de 25 à 65 ans, vaccinées ou non contre le HPV (3)

 

« Le prélèvement cervico-utérin en milieu liquide est recommandé quel que soit l’âge et quel que soit l’examen demandé. Outre sa capacité à permettre aussi bien la réalisation d’un test HPV qu’une analyse cytologique, cette modalité de prélèvement permet également la réalisation d’un test « réflexe », c’est-à-dire sans re-convocation de la patiente : test cytologique après test HPV+ ou test HPV après analyse cytologique, selon la situation de la patiente et la nature du 1er résultat obtenu. »

 

Femmes 25 à 29 ans

  • le dépistage du CCU reste fondé sur la réalisation de deux examens cytologiques à un an d’intervalle, puis 3 ans après si le résultat des deux premiers est normal ;
  • l’examen cytologique en milieu liquide
  • un test HPV est possible de manière réflexe pour les laboratoires.

 

Femmes de 30 ans à 65 ans

  • un test HPV tous les 5 ans après 30 ans est recommandé
  • le test HPV-HR chez les femmes au-delà de 30 ans, sera réalisé 3 ans après le dernier examen cytologique dont le résultat était normal ;
  • le rythme entre deux dépistages par test HPV est de 5 ans, dès lors que le résultat du précédent test HPV est négatif
  • un FCV est possible de manière réflexe pour les laboratoires si le test HPV est positif. (4)

On doit retrouver dans le dossier médical de la patiente :

• la date de réalisation du prélèvement pour frottis

• le motif justifiant la réalisation du frottis

• la DDR et le constat visuel

• le résultat du frottis

AIDE PRATIQUE

RÉALISATION DE L’ACTE

 

Le médecin interroge systématiquement ses patientes sur la date de leur dernier prélèvement et leur rappelle que sa réalisation ne s’arrête pas à la ménopause, en raison de l’évolution lente des anomalies liées au HPV.

La consultation pour Prélèvement CV peut être l’occasion d’un rappel sur la prévention des infections sexuellement transmissibles.

 

DÉVELOPPEMENT DE L’EXPERTISE

 

Pour renforcer son expertise dans la pratique du Prélèvement CV et des examens gynécologiques, il existe des formations dédiées dans le cadre du DPC (5).

 

CONSEILS EN +

 

Le Prélèvement CV peut être aussi réalisé chez un confrère médecin généraliste avec une spécialité en gynécologie, une sage-femme, un gynécologue, et sur prescription médicale dans certains laboratoires d’analyse de biologie médicale et d’anatomopathologie.

Ⓒ Copyright 2021 - Site réalisé par LATELIER